Achat Maison Lyon

PARTENAIRES

Emprunter pour acheter un bien immobilier

Quel assurance choisir

Un crédit à long terme ou moyen terme s'accompagne toujours d'une assurance décès ou invalidité...

Nous allons voir comment choisir son assurance pour une meilleure sécurité pour vous et vos héritiers.

1 - Assurance décès - validité

L'assurance décès ou invalidité assure le paiement de votre crédit en cas de décès ou d'accident.

Plus clairement, vous tombez malade ou vous décédez, l'assurance paie à votre place.

Généralement l'assurance est souscrit auprès de l'organisme de crédit. Cette assurance vous garantie en cas de décès, invalidité temporaire ou définitive de prendre à charge votre crédit.

Effectivement, les contrats intègrent des délais de carence. En effet, certaines assurances prennent en charge votre prêt seulement si vous avez un arrêt maladie de 6 mois. Ce délai différencie selon l'organisme de souscription de l'assurance.

Le calcul des cotisations peut se faire soit sur le capital initial soit sur le capital restant dû.

Pour le capital initial, la cotisation est dûment définie. Elle ne changera pas.

Pour le capital restant dû, la cotisation est proportionnel au capital restant dû. Les mensualités changent tous les mois en fonction du capital restant à payer. Les mensualités sont revues à la baisse à chaque échéance (entre 0,50% à 0,70% du montant restant du prêt selon les établissements de crédit).

Avant de pouvoir souscrire à une assurance de ce type, vous devez remplir un questionnaire médical. Ce document permet d'établir le risque encouru par l'assurance en vous assurant. Il est important de répondre avec franchise à ce questionnaire. Le montant des mensualités peuvent être diminuées. En cas de non déclaration d'un antécédent médical, la mauvaise fois du souscripteur peut être engagée.


2 - Assurance chômage

L'assurance chômage est une option possible mais non obligatoire. Vous pouvez souscrire le contrat d'assurance au nom de deux ou d'une seule personne. Les échéances de votre prêt en cas de chômage seront payées par votre assurance.

Ce type d'assurance est relativement cher et très restrictive. En effet, dans les années 90, la souscription à une assurance chômage était quasi automatique. Aujourd'hui, les conditions sont plus restrictives.

En effet, le coût mensuel est de 1,37 €/1,53€.

En cas de chômage, le délai d'indemnisation peut aller jusqu'à un an car des délais de carence sont à respecter.


3 - Choisir l'assurance adaptée à son prêt

Aujourd'hui les établissements de crédit vous obligent à souscrire à une assurance décès pour sécuriser leur engagement financier.

Mais comprendre un contrat d'assurance n'est jamais facile!

Voici les principaux points à étudier pour choisir la meilleure garantie pour votre prêt.

Définition

L'assurance décès et invalidité est souscrite par l'emprunteur dans le cadre d'un prêt immobilier. La durée de l'assurance se limite à la durée du crédit et assurance le paiement des échéances en cas de décès ou d'invalidité temporaire ou définitive. Même si cette souscription n'est pas obligatoire, elle l'est pour obtenir l'accord à votre demande de crédit.

Les garanties

Garantie en cas de décès ou d'arrêt total de travail :

La franchise est généralement de 90 jours mais elle peut aller de 30 à 180 jours selon l'organisme de souscription

Dans le cadre de cette garantie, plusieurs points sont à vérifier :

- Dans les conditions générales, la définition d'arrêt de travail doit être défini. Il doit être défini comme l'assuré qui ne peut plus exercer « sa » profession et non «  toute » profession.

De nombreux contrats apportent cette nuance, il est donc important de procéder à certaines vérifications :

- vérification de remboursement en cas de sinistre. Pas toutes les assurances prennent à leur charge les sinistres.

- prise en charge du capital restant à payer en cas de décès ou d'invalidité partielle ou totale.

L'assurance chômage est optionnelle. Peu de banque la réclame.

Les exclusions

Il est important de lire les exclusions, présentées dans les conditions générales. Très difficile à lire, elles doivent retenir toute votre attention pour éviter d'avoir de mauvaises surprises. Elle contient toutes les exclusions du contrat (suicide, guerre...) mais aussi les limites des garanties.

On voit de plus en souvent les termes disco- vertébrales pour mal de dos ou maladies neuropsychiques pour les dépressions nerveuses apparaitront dans les limitations ou les exclusions.

Durée et modalités d'indemnisation

Cette partie est très importante. Il faut vérifier la durée d'indemnisation et ses modalités.

La plupart des établissements indemnisent pour une durée de trois ans. Les modes d'indemnisation peuvent varier.

En effet, il existe plusieurs modalités d'indemnisation :

- paiement total des mensualités de votre crédit dans la limite du montant assuré. Votre salaire est maintenu à 50% par la sécurité sociale et les 50% restant par votre employeur. L'assurance s'engage tout de même à prendre en charge les mensualités de votre crédit

- le maintien de revenus : votre salaire est payé en totalité par votre employeur et la sécurité sociale. L'assurance ne rentre pas en compte et ne prend pas en charge les mensualités de votre prêt. L'assurance protège dans un premier temps la banque mais elle protège aussi l'emprunteur et sa famille.

Il est donc conseillé de choisir un taux de couverture de 100% pour chacune des personnes protégées par le contrat. En cas de décès, le remboursement de votre crédit serait totalement pris en charge par votre assurance. Vos héritiers n'auraient pas à subir sa prise en charge.

© ® 2010 Achat Maison Lyon - Mentions légales - Conditions générales